INFLUENZA AVIAIRE

La situation sanitaire internationale et européenne en matière d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) est fortement évolutive depuis plusieurs semaines.

Après la déclaration de multiples foyers déclarés par la Russie et le Kazakhstan, un premier signalement a été fait en Europe par les Pays-Bas le 23 octobre dernier suite à la détection du virus sur le cadavre de deux cygnes. Depuis cette date, le nombre de cas dans la faune sauvage mais également sur des volailles domestiques ne cesse de croître.

Le risque d’introduction du virus en France via les couloirs de migration actuellement emprunté par les oiseaux sauvages est donc des plus élevés.

Face à cette situation, le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a décidé de faire passer de “modéré” à élevé le niveau de risque d’introduction du virus influenza aviaire par l’avifaune en France métropolitaine dans certains départements dont la Charente-Maritime.

A compter du 6 novembre, les mesures de prévention suivantes sont rendues obligatoires sur l’ensemble du département : la claustration ou la protection des élevages de volailles par un filet avec réduction des parcours extérieurs pour les animaux ; l’interdiction de rassemblement d’oiseaux, l’interdiction de faire participer des oiseaux du département à des rassemblements…

Pour en savoir, plus, cliquez ici.

Vous pouvez également consulter le site internet, cliquez ici.