Yoseikan Budo

« Le YOSEI’ quoi !!!! ? »
« C’est un art martial ça… non ?… mais c’est quoi ? et comment ça s’écrit ? »

Voici en général ce qu’entend un Yoseikan Budoka quand il évoque sa discipline.
Le Yoseikan Budo est un art martial fondé en 1975 par le Maître Hiroo MOCHIZUKI, descendant d’une lignée de Samouraï et fils d’un Maître parmi les plus influents et gradés du 20e siècle : Me Minoru MOCHIZUKI.
Minoru MOCHIZUKi fût, entre autre, élève direct et assistant des fondateurs du Judo (Maître Jigoro Kano) et de l’Aïkido (Maître Morihei UESHIBA). La famille MOCHIZUKI a, de tous temps, possédé et dirigé son école d’Armes (Kendo, Iaido, kobudo, kenjutsu etc) et pratiqué les arts équestres. (Samouraï oblige !)
C’est avec le Maître Hiroo MOCHIZUKI que la richesse des arts martiaux traditionnels (Aïkido, Judo, Karaté,Kendo, Kenjutsu, Jujitsu… appris avec son père dès son plus jeune âge) s’additionna à celle plus contemporaine des sports de combats (Boxe Anglaise, Luttes, Savate, etc). Il fut l’importateur du Karaté WadoRyu en Europe, mais aussi un des précurseurs de l’Aïkido sur le vieux continent.
A l’origine de la création de la FFKDA (Fédération Française de Karaté) et responsable des équipes de France, il en est aujourd’hui le premier membre à être promu 10e DAN et, en France, le 3e toutes disciplines confondues.
Le Yoseikan Budo est la première école à avoir mis en commun toutes les disciplines de combat (percussions, sol, clés, armes, etc.), nous appelions ça le « tronc commun » dans les années 70, puis vint le moment de se différencier, non pour sortir du lot, mais pour l’efficacité et le respect de l’intégrité physique et morale des pratiquants. Ainsi, via une forme de Corps UNIQUE (unique puisque que le combattant a la même posture, qu’il travaille en percussions poings/pieds ou en luttes par exemple) l’envoi de puissance (relayé par l’onde de choc) est ainsi maximal et sans dommages pour le corps. Le travail des armes (traditionnelles ou en mousse) obéit à la même logique et participe au côté « ludique » et martial à la fois du Yoseikan Budo.
Quelques symboles importants reflètent la philosophie fondatrice du Yoseikan Budo, le code couleurs de la tenue et l’emblème que l’on retrouve, notamment, sur nos vestes de Kimono .

La nature et le respect, auquel elle a droit, sont essentiels dans notre démarche !
Ainsi, la veste est de couleur bleu marine, le pantalon blanc avec un liseré bleu marine. Le noir étant réputé « couleur parfaite », le bleu marine tend à friser cette perfection recherchée mais inatteignable. L’opposition du bleu et du blanc représente le yin et le yang. L’emblème lui-même est riche de nos valeurs en rapport avec le respect de la nature, de l’autre, du courage, de la persévérance et de l’ouverture au monde.
La ceinture « bleue et blanche » représente, lorsqu’on la regarde de loin, l’onde (principe fondateur du Yoseikan Budo) et est commune à tous les pratiquants sans différence de niveau et/ou de grade.
Pratiquer le Yoseikan Budo, c’est avoir la chance inouïe de faire partie d’un « laboratoire » d’arts martiaux et techniques de combat, avec à sa tête son Maître Fondateur, lui-même héritier d’un pan d’histoire.
« La tradition dans le changement » dit le Maître à propos de sa création.
Il avoue sans détour apprendre tout le temps et de tout le monde, même des plus jeunes et le Yoseikan Budo évolue et évoluera perpétuellement avec le monde.

Vous êtes fan d’arts martiaux, mais n’avez jamais eu l’occasion d’en pratiquer ?
Vous pensez peut-être qu’il est trop tard ou que vous n’avez pas la condition physique adaptée ?
Laissez tous vos doutes de côté et venez essayer le Yoseikan Budo où ni votre âge, ni votre condition physique ne seront un frein à votre progression. En effet, tout le monde y trouve son compte. Si vous êtes vif, souple et que vous avez une bonne condition physique, le pied-poings projections est fait pour vous. Dans le cas inverse, l’aïkido et les armes vous conviendront à merveille.
Eh oui, le Yoseikan Budo est très complet ! Des formes de boxe (percussions : pieds/poings/coups de genou…) à celles de judo (projections), d’aïkido (clefs articulaires, travail d’esquives), en passant par le kenjutsu et le kobudo (armes en mousse et armes traditionnelles japonaises)… tout est envisageable dans le Yoseikan Budo. Et ce n’est pas loin… eh oui, depuis l’année dernière le club de La Rochelle (A.R.A.M.Y) a posé ses valises à Sérigny (en montant une section).
Si vous venez de comprendre que cet art martial est bel et bien fait pour vous, venez vous joindre à nous un vendredi soir. 2 séances vous sont offertes, donc espérons que le proverbe jamais 2 sans 3 s’avère être vrai.
Votre présence serait la meilleure des récompenses et nous mettrions tout en œuvre pour vous faire découvrir les nombreuses valeurs et les nombreuses qualités de ce sport.
En espérant vous revoir très bientôt sur le tatami…….

Comment nous joindre :
Par téléphone : Sébastien DERAND au 06 32 90 58 95
Par mail sebastien.derand@aramy.fr
ou encore info@aramy.fr
Nous sommes présents sur Facebook www.facebook.com/aramy
et sur www.aramy.fr