Bienvenue sur le site officiel d'Andilly les Marais

PRÉC
SUIV

1 femme sur 8 risque de développer un cancer du sein.
Chaque année, le dépistage précoce permet de sauver des milliers de vie.

En octobre 2018, pour la 25ème année consécutive en France, la campagne de lutte contre le cancer du sein, organisée par l’association Le Cancer du Sein, Parlons-en ! propose de lutter contre le cancer du sein en informant, en dialoguant et en mobilisant.
Pour l’association Le Cancer du Sein, Parlons-en ! qui œuvre toute l’année pour soutenir la recherche médicale et scientifique et pour informer le plus grand nombre, Octobre Rose est une occasion de mettre en lumière celles et ceux qui combattent cette maladie, d’intensifier l’information et la sensibilisation et de réunir encore plus de fonds pour aider les chercheurs, les soignants.

De grands événements ont marqué les différentes campagnes d’octobre de ces dernères années, et depuis 2014, la Tour Eiffel s’illumine de rose pour accompagner la campagne annuelle de l’Association.
Cette année encore, le 1er octobre, la Tour Effeil se parera des couleurs de l’Association pour lancer de manière forte et symbolique la campagne d‘Octobre Rose ainsi que les Tours de LA ROCHELLE.

Pour consulter l’affiche, cliquez ici.

Pour consulter le site de l’Institut National du Cancer, cliquez ici.

Une “Marche rose” est organisée à MARANS par la ville, l’association “Les Archers du Bois Dinot” et l’association ASLPM, le dimanche 14 octobre 2018.
Une participation de 2 euros minimum  par adulte est demandée (gratuit pour les enfants) et sera reversée au profit de la lutte contre le cancer du sein.
Les inscriptions se feront à partir de 8 h 30 au jardin de l’Hôtel de ville et le départ se fera à 9 h 30.
Venez nombreux !

 

L’association “Les Zozos d’Aunis” vous invite à sa “Fête de la citrouille”
le mercredi 31 octobre 2018, à la salle polyvalente “La Passerelle”.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

La SNCF réalise une campagne d’information auprès des éleveurs et des communes traversées par une voie ferrée.

Les divagations d’animaux d’élevage (bovins, ovins, équidés, caprins) génèrent chaque année des heurts avec les trains et causent des perturbations sur le trafic ferroviaire. Dans certains cas, des accidents humains et matériels graves sont constatés.

Les facteurs déclenchants de ces incidents sont souvent l’absence ou le défaut d’entretien des clôtures mais aussi un manque de vigilance.

Pénalement et civilement, la responsabilité des éleveurs peut être recherchée et engagée.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

HAUT 8358c688ba314ac338c12cd7dfbeffb9ddd

Facebook